Radargramme d’auscultation géophysique
Home > Technique d'auscultation > Auscultation radar

Auscultation radar

Le radar géophysique (GPR : ground penetrating radar) est utilisé pour des auscultations non destructives sur site.
Son principe est basé sur la réflexion d’ondes électromagnétiques rencontrant des hétérogénéités. L’analyse des temps d’émission et de réception permet l’identification des milieux investigués. Les résultats des auscultations radar constituent une aide sensible aux diagnostics réalisés par les ingénieurs de Structure & Réhabilitation. L’auscultation RADAR peur être effectuée à partir de la surface du sol, à l’intérieur des ouvrages enterrés ou dans les structures de génie civil.

Auscultation des ouvrages enterrés

Selon le type de sol, la profondeur maximale d’investigation à l’aide du radar peut varier entre plusieurs mètres et moins d’un mètre. C’est le cas notamment, lorsque le sol est fortement argileux, retenant des couches d’eau qui gênent le signal radar.

Auscultation des ouvrages enterrés à partir de la surface

Ce type d’auscultation est utilisée pour :   

détecter et localiser les réseaux enterrés. Les réseaux connus mais non répertoriés peuvent ainsi être localisés précisément dans l’espace,

réaliser ou mettre à jour les plans de récolement,

détecter des vides.

Auscultation des ouvrages enterrés depuis l’intérieur

L’auscultation radar à l’intérieur des ouvrages enterrés permet de :

qualifier la nature, l’épaisseur et la qualité de la structure des ouvrages,

qualifier l’interface entre la structure enterrée et le sol environnant : présence ou non de vides ou de décollements,

qualifier le sol à l’extrados de l’ouvrage,

apprécier des effets de travaux tels que les injections.

Le radar de chaussée

Le radar de chaussée permet de qualifier la nature des chaussées, de détecter des vides sous-jacents et de déterminer le nombre de couches qui les constituent. Structure & Réhabilitation dispose de matériel permettant l’auscultation continue sans contact avec la surface. Le système radar est embarqué à bord d’un véhicule pouvant rouler entre 10 km/h et 50 km/h, vitesse à laquelle de grandes zones peuvent être analysées en réduisant la gêne occasionnée aux usagers.