Home > domaine d'intervention > Assainissement > Les collecteurs visitables

Les collecteurs visitables

Gestion des réseaux visitables : un savoir-faire reconnu et évolutif.
Les réseaux d’assainissement visitables appellent de multiples compétences, car ils concernent des domaines aussi différents que :   

les collecteurs visitables,

les branchements des particuliers,

les galeries multiréseaux,

les stations de relevage ou de pompage,

les bassins ou les réservoirs,

les ouvrages de dépollution.

Leur gestion impose des techniques d’intervention :

au service de la collectivité dans le respect des prestations rendues à ses usagers,

préconisatrices de solutions pérennes d’un point de vue structurel et fonctionnel,

sécurisées pour l’environnement humain et écologique,

évolutives, pour tenir compte des avancées techniques dans ce domaine.

Depuis 1997, les hommes de Structure & Réhabilitation se sont constitués une expérience reconnue dans le domaine des ouvrages d’assainissement visitables. Ils vous proposent les prestations suivantes :

auscultations non destructives ou destructives,

études et diagnostics,

préconisations de travaux avec leur estimation financière,

les contrôles et la réception de travaux.

Multiplicité des techniques pour un diagnostic fiable des réseaux

Pour établir un diagnostic des réseaux, les équipes de Structure et Réhabilitation associent différentes techniques :

des enquêtes géologiques et hydrogéologiques, in situ de fonctionnement, enquête auprès des concessionnaires,

des inspections visuelles conformes à la norme NF EN 13 508-2,

des auscultations non destructives permettant d’évaluer l’état structurel des ouvrages,

des relevés et des contrôles géométriques,

des mesures de débit et des analyses d’effluents,

des prélèvements de matériaux et de sols,

des examens endoscopiques,

des essais en laboratoire.

De l’étude à la préconisation de travaux

Les techniciens de Structure et Réhabilitation préconisent des travaux qui tiennent compte de l’état de l’ouvrage et des conditions de son exploitation en cours et à venir. Les travaux sont :

estimés financièrement,

programmés selon l’état de l’ouvrage :
- mesures curatives, conservatoires ou préventives,
- mesures d’entretien et de surveillance.

Maîtriser les techniques pour préconiser des travaux adaptés à chaque situation :

injections ;

chemisages en béton projeté armé ou non armé ;

chemisages minces structurant non armés

tubages ;

chemisages polymérisés en place

travaux ponctuels

techniques innovantes qui évitent :
- les matériels métalliques et le risque de corrosion,
- la réduction des sections (poses de lamelles de carbone)

Le contrôle : suivi et réception des travaux

Le contrôle permet de vérifier la bonne réalisation des travaux selon le cahier des charges préalablement établi. Structure et Réhabilitation dispose des moyens matériels et humains nécessaires aux contrôles, et ce, pour chaque phase clé du chantier.

Une logistique rapidement mobilisable à qualité et efficience constantes

Pour garantir le service aux usagers ou pour minimiser les risques de pollution environnementale, certains sinistres exigent des interventions d’urgence. Dans de telles situations, Structure et Réhabilitation est à même de :

remettre une étude en moins de 24 heures,

définir des mesures conservatoires en moins de 48 heures,

réaliser une inspection détaillée sur 500 à 1.500 mètres / jour,

réaliser une auscultation sur 400 à 1.000 mètres / jour.

Une approche méthodologique pour la mise en œuvre de politiques cohérentes avec la gestion de patrimoine

Structure et Réhabilitation a contribué à la mise au point de la méthodologie RERAU (Réhabilitation des réseaux d'assainissement urbains). Cette démarche a été enrichie par les ingénieurs de Structure et Réhabilitation grâce à une continuelle amélioration des techniques d’auscultation et de travaux. Elle a permis la mise au point d’un progiciel d’aide à la gestion patrimoniale des réseaux : AGEC.