Home > domaine d'intervention > Assainissement > Les collecteurs non visitables

Les collecteurs non visitables

Gestion et diagnostic des réseaux non visitables :
une expertise particulière.

Les réseaux de collecteurs non visitables font maintenant l’objet d’une réelle démarche d’ingénierie au même titre que les collecteurs visitables. Cette approche s’avère quelques fois délicate :

les linéaires de réseaux non visitables sont importants,

ils sont à proximité d’autres réseaux : gaz, électricité, téléphone, fibre optique,

leurs plans de localisation sont souvent incomplets,

leurs matériaux constitutifs sont diversifiés,

le plus souvent, ils sont localisés sous la voierie.

Structure et Réhabilitation apporte à cette gestion, son ingénierie et son expérience des autres ouvrages ; elles permettent d’évaluer les fonctions principales des réseaux de non visitables :

leur étanchéité,

leur structure,

leur environnement.

Une démarche globale appliquée au quotidien

Dans le cadre d’une gestion cohérente des réseaux d’assainissement, Structure et Réhabilitation propose une approche pluridisciplinaire pour analyser tous les facteurs impactant leur comportement. Elle comprend :

une enquête environnementale : géologique et géotechnique, concessionnaire, surface,

une enquête d’exploitation : historique des dysfonctionnements hydrologiques…,

la localisation des ouvrages : détection par radar géophysique, par sonde radio, relevé géométrique,

une inspection visuelle et télévisuelle, complétée d’une inspection visuelle des regards,

des auscultations spécialisées  : vérinage, radar, dynamique,

des études de fonctionnement hydraulique : calculs hydrauliques, gestion des eaux pluviales, enquêtes de fonctionnement au colorant ou à la fumée,

une évaluation des interactions : sols, voierie, nappe phréatique, concessionnaire.

Cette démarche est menée par les ingénieurs en génie civil de Structure et Réhabilitation. Elle leur permet d’établir un diagnostic de l’existant et de préconiser des solutions pérennes de réhabilitation pour les ouvrages et leur environnement. Les rapports d’études établis en fin de mission, peuvent servir de base à l’établissement de dossiers techniques ou de dossiers de consultation des entreprises (DCE).

Mettre en œuvre un processus automatisé de gestion de patrimoine

Les préconisations de travaux portent sur  :

des travaux de réhabilitation sans tranchée,

des remplacements par ouverture de tranchée,

des travaux de mise hors service,

des travaux de création de réseaux.

Les ingénieurs de Structure & Réhabilitation ont modélisé leur savoir-faire sous la forme d’un logiciel d’aide à la gestion patrimoniale : AGEC.
Ils proposent leur expertise pour accompagner les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’œuvre dans leurs opérations.

Une obligation tant légale que responsable : le contrôle et la réception des travaux

Le contrôle permet de vérifier la bonne réalisation des travaux selon le cahier des charges préalablement établi. Structure et Réhabilitation dispose des moyens matériels et humains nécessaires aux contrôles, et ce, pour chaque phase clé du chantier.

Les branchements particuliers

Les démarches d’ingénierie apportées sur les conduites non visitables de collecte s’étendent aujourd’hui aux branchements des particuliers, conduites dont les diamètres sont souvent inférieurs à celui du collecteur auquel ils sont rattachés.

En effet, les collectivités doivent s’assurer du bon fonctionnement de cette partie de la collecte des eaux usées et elles doivent intervenir lorsque des dégradations constatées sur ces branchements génèrent des désordres sur les conduites principales gérées par la collectivité.
C’est dans cet esprit que Structure & Réhabilitation mobilise ses moyens pour l’étude ou le contrôle des travaux sur les branchements particuliers.